Autour du chapitre 1

Ouuufff, il en aura fallu du temps mais il est là \o/
Je suis à la fois fier et terrifié à l'idée de vous présenter ce premier chapitre de mon histoire.
Si ça a mis autant de temps, c'est surtout que j'avais beaucoup d'appréhension à l'idée de poster cette "chose"

C'est un premier chapitre, alors, pour ceux qui ne l'ont pas encore lu, ne vous attendez pas à un truc exceptionnel, ça pose le début de l'histoire juste. Ce sera pareil pour le deuxième, je m'excuse par avance.

Remerciements

On va commencer par le plus important, les remerciements ^^
Je remercie grandement, par ordre alphabétique :
Ayla
Bibasan
kam
.Mi.
Mufujin
Nadj
nyarlathotep
RouteNationale
Soshuryuu

Je vous remercie tous chaleureusement, vos avis, compliments et critiques m'ont/me seront d'une grande aide.
Malgré le peu de changements que vous constaterez (si vous avez le courage de relire ><), votre aide sera une excellente source d'inspiration pour les futurs chapitres.

Je tiens aussi à remercier May et de nouveau So-chan pour leur aide en japonais sur plusieurs points. Je ferai certainement encore appel à vous ^^'

Merci encore à So' pour les musiques que j'ai reprises suivant ses conseils même si la plupart sont pas au même endroit xD

Applaudissez-les bien fort \o/
*Applaudit à tout rompre*

J'espère que j'ai oublié personne ><

Qu'est-ce que vous verrez dans ce post "autour du chapitre" ?

C'est un bonus du chapitre.
Vous y trouverez des explications sur certaines choses, des points d'éclaircissement, des anecdotes et autres.

Présentation

Un petit mot sur la présentation générale de ce que je vous propose.
C'est donc du texte (non, sans blague) agrémenté de musique à écouter pendant la lecture.
Alors vous faites comme vous voulez, vous n'êtes pas obligé d'écouter les musiques, c'est juste un petit plus. Personnellement, j'aime bien écouter de la musique en même temps que je lis surtout si celle-ci est adaptée à la lecture. Ce que j'ai tenté de faire ici, c'est de mettre des musiques qui collent à l'ambiance et aux émotions que j'ai envie de faire passer aux lecteurs. Je ne sais pas si c'est réussi ou pas…

Je propose aussi aux gens un doc et un pdf, c'est plus simple pour lire à côté si le cœur vous en dit.
Sachant que si j'arrive à la fin de l'histoire, je ferai un pdf complet de toute l'histoire sous forme d'un livre.

Structure de l'histoire

Un petit point s'impose puisque j'ai vu quelques problèmes chez mes lecteurs pour bien situer les évènements.
Le "combat" de Mamoru contre Kazumori et l'humiliation devant l'école se passent dans le passé et non dans le présent. Ce qu'il se passe ensuite est de nouveau dans le présent.
Va falloir que je m'améliore de ce côté-là ><

Style

Vous allez certainement être surpris par le style d l'écriture.
Peut-être pas à cause de fait que c'est mon style plus ou moins habituel, mais plutôt car ce n'est pas un style très "littéraire" xD
Je l'avoue, c'est spécialement, ça a piqué certains de mes relecteurs et je m'excuse mais ça va rester comme ça :lol:
Je fais pas cette histoire pour la sortir en bouquin et j'ai trop l'habitude de raconter avec mon propre style pour changer du tout au tout d'un coup.
Perso, ça me plaît d'écrire de cette façon donc désolé, mais va falloir faire avec ^^'

Il y aussi quelques mots/formules que j'ai mis en japonais, ça peut paraître bizarre x)

Description des personnages

Ici viendra se mettre la description des différents personnages de l'histoire. Je n'ai pas encore tout finaliser surtout que je veux faire quelque chose qui soit le plus précis possible.
Ce sera donc certainement pour le second chapitre.

Mamoru VS le lycée

Oui, ça fait un peu gros le "Kazumori, maître du lycée" VS "Mamoru, forever alone".
Je vais tenter d'éclaircir les choses.
Alors, comment je vais m'en sortir...

Je pense que je vais partir de mon expérience personnelle et remonter jusqu'à l'histoire en elle-même. Car oui, c'est basé sur une expérience perso, un truc comme ça, je l'ai pas sorti de nulle part. Je rappelle au passage que ça vient de mes rêves et donc, forcément, ça se base en partie sur mon vécu.

C'était au collège pour ma part et non au lycée.
Il y avait une petite peste comme Kazumori. Qui faisait son boss et un peu ce qu'il voulait. Bon, en beaucoup moins violent et plus "gentiment" on va dire mais il faisait bien chier son monde.
Le problème, pour nous et les profs, c'est que papa était maire et maman directrice du collège.
Et papa connaissait du monde haut placé au sein du rectorat et de l'éducation nationale.
Et papa et maman chouchouter leur gamin et faisait partie des parents qui te disent qu'il faut pas brusquer les enfants, ouh la la, ils croient que t'es méchant et t'aiment plus après sinon.

Du coup, ils le laissaient faire un peu ce qu'il voulait et tuer toute opposition dans l’œuf.
Ce qui donnait :
- le gamin faisait ce qu'il "voulait" ;
- C'est un collège pépère de campagne comme dans l'histoire, les profs sont en fin de carrière et ne veulent plus bouger et encore moins vers des ZEP ;
- Pression de papa et de maman connaissant du beau monde, si tu gènes, tu sors et vers un endroit qui te plaira pas. Maintenant que j'y pense, je sais pas si un prof qui a pris sa retraite n'y a pas été un peu "forcé" ;
- Pareil pour les parents sur 3 fronts : le maire sur des décisions qu'il peut prendre les concernant et les emmerdes qu'il peut leur procurer, la directrice concernant leur enfant, un mauvais mot sur le carnet scolaire, un redoublement forcé ou que sais-je et, si les parents avaient quand même le courage d'essayer de remonter plus haut, soit c'était étouffer par les connaissances de papa, soit on les croyait pas ;
- Les profs et les parents sont tenus par les c******* et en plus se font peur entre eux.

Contrôle total.

Je pense que c'est ce genre de situation poussé à l'extrême.
Le papa de Kazumori est maire, connaît des gens haut placés et le directeur du lycée est un ami. Il tient les profs de la même manière par une triple pression maire-directeur-rectorat. Les profs veulent être tranquilles sans être mutés n'importe où. La plupart en fin de carrière et se foutant de ce qu'ils peuvent enseigner aux élèves pendant le temps qu'ils leur restent.

Un peu le même principe pour les parents aussi que ce que j'ai décrit pour mon exemple.

Concernant les élèves, je ne peux rien dire sans spoiler un prochain chapitre. Faudra être patient.

Je terminerais en disant que, comme je l'ai déjà dit, je me base sur un rêve, donc il y aura certaines incohérences mais qui, malheureusement, sont nécessaires pour la suite et le bon déroulement de l'histoire.
Il faut aussi se dire que le narrateur est Mamoru lui-même et qu'il s'agit donc de son point de vue et seulement le sien. Et cela avec les avantages et les inconvénients que ça entraîne. Je ne peux pas en dire plus pour l'instant ^^

J'espère que ça pourra éclaircir un peu les choses.

Maneki-neko

Si vous avez lu, vous remarquerez que j'ai parlé de maneki-neko.
Beaucoup d'entre vous doivent savoir de quoi il s'agit mais une petite piqûre de rappel me semble nécessaire.

Le maneki-neko est un genre de statue, présenté de différentes manière et ayant des propriétés bénéfiques. C'est un porte-bonheur.
Cette statue représente un chat ayant une ou plusieurs pattes levées. Elle peut être de différentes couleurs suivant ce qu'on souhaite avoir comme bénéfice :
- Tricolore (blanc, noir et roux, appelée mi-ke en japonais) : la couleur la plus répandue, celle qui est censée le plus porter chance. Elle provient d'une race de chat japonais, le bobtail ;
- Blanc : représentant la pureté ;
- Noir : censé apporter la santé (rare) et éloigner les esprits maléfiques. Très populaire auprès des femmes car c'est censé éloigner les agresseurs ;
- Rouge : censé éloigner les esprits maléfiques et les maladies ;
- Doré : forcément, la richesse ;
- Rose : couleur non traditionnelle mais très apprécié de nos jours car elle est censé apporté l'amour ;
- Vert : réussite scolaire et universitaire.

Le maneki-neko de la famille de Mamoru est… vous le saurez plus tard :mrgreen:

Le maneki-neko porte généralement des accessoires :
- Un objet autour du coup, généralement un collier rouge orné de clochettes. C'est un collier qui était porté par les chats des riches foyers sous l'air Edo où les clochettes servaient à connaître les déplacements du chat (et le collier juste pour montrer qu'on est riche). Le collier est fabriqué à partir d'une fleur, hichirimen.
- Une bavette. C'est un bout de tissu rouge, sur le ventre du chat. Cela proviendrait des statues Jizo, divinité protectrice des enfants malades, sur lesquelles on met ce tissu en forme de reconnaissance ;
- Une pièce. Plus particulièrement un koban, censé représenter un million de ryo (dans ce cas-là, sinon 1 koban = 1 ryo), un ryo valant mille dollars. Je vous laisse faire le calcul. Il s'agit bien sûr d'un ornement représentant la richesse.

Littéralement, maneki-neko signifie "chat qui invite", il est utilisé principalement à l'entrée des magasins ce qui est censé apporter richesse et clients.

Sources : ma tête et Wikipedia. Je vous laisse aller sur la page de Wikipedia si vous voulez plus d'informations.



comments powered by Disqus